Haras du Breuil De l'élevage à la compétition

Premières gammes 2018 sur la côte Atlantique

26 février 2018

dsc_4386

Huit chevaux du haras débutaient mercredi dernier leur saison 2018 !
Un concours qui permettait à Cookaï des Forêts de retrouver les terrains. Avec une douzaine de parcours à son actif à 5 ans (tous ponctués d’un classement), la petite fille de Lupicor s'est avérée à l'aise sur la piste de Charente-Maritime. Après deux sans-faute dont un classement lors de la finale à 1m30, la jument s'avère très volontaire et intelligente face à la barre.
Babilonia de la Bride n'était pas en reste dans les 7 ans ! Elle aussi, par deux fois sans faute, la signature de Nervoso semble retrouver la compétition de la même manière que l'an passé : opérationnelle…

Sous la selle de Marie-Eugénie, Ultime de Rêve a fait une bonne reprise et devrait fouler des pistes un peu plus cotées cette semaine. La nouvelle recrue Quemba LS (par Quintero LS) faisait connaissance avec son binôme ; le ressenti est bon !

Quatre chevaux accompagnaient Charles-Henri. La toute récente acquisition du Haras du Breuil, Dali PP Z, s'illustrait sur ses premiers parcours avec son nouveau cavalier. Les deux parcours sans faute des premières épreuves ont confirmé toute la qualité du cheval ; il reste tout de même quelques réglages à trouver pour aller chercher de bons chronomètres !
Volonté d'Eve, la jument au palmarès 2017 à retenir, a re-débuté tranquillement. La jument est par deux fois sans faute et se classait quatrième sur son épreuve de reprise.
L'étalon Anglo-Arabe, Vasnupied de Jonkière, est lui aussi en bonne forme. Classé suite à son second sans-faute le deuxième jour, le fils de Laurier de Here devrait faire parler de lui cette année.
Enfin, la devenue mascotte, Sacré Coeur, a ponctué la première semaine de compétition par un classement dans le Grand Prix. La prise de risque sur le barrage n'a malheureusement pas permis d'aller arracher la victoire mais la jument reste fidèle à elle même et prouve qu'elle reste en bonne forme.

Cette semaine, on prend les même et on recommence, affirme à suivre dès mercredi !

© Séverine Moronval